Amis de l'ère secondaire et des primaires socialistes réunies, bonjour !

Tiens, on est lundi, nous sommes le 29 août c'est à dire le 12 de fructidor et c'est le jour du fenouil. Je m'étonne que Fabre d'Eglantine à qui l'on doit le calendrier républicain, n'est pas jugé bon de décréter un lundi jour de la lessive...

Si vous êtes aussi avisée que ELSA, vous n'avez pas été sans remarquer qu'en cette période estivale, il m'arrive de re-publier un billet déjà paru il y a plusieurs mois. gaston_couv_1Plusieurs raisons à cela : en premier lieu, la paresse que je revendique comme un droit inaliènable à l'instar de Paul Lafargue qui fit paraître ce merveilleux ouvrage vers 1880. Et puis les occupations quotidiennes que réclament les jardins de keramoal mais encore les excursions hors de l'ermitage et enfin l'arrivée massive (j'exagère un peu) de nouveaux lecteurs qui découvrent « les cénobites tranquilles ». Or donc, dès la semaine prochaine, l'inédit devrait retrouver sa place et les assidus lecteurs que vous êtes, leur comptant.


En attendant, jetons un œil sur ce qui se passe dans les restes du monde.

Réchauffement climatique...

Si vous êtes comme moi, vous n'avez pas échappé, minute par minute, aux indexpérégrinations d'Irène, ouragan abomifreux, puis tempète du siècle et enfin, coup de vent sur la côte Est. Il faut dire que nous sommes sur le territoire de l'Empire et ici, tout prend une autre dimension. Je vous parie que le prochain cyclone qui va toucher le Bengla-Desh n'occupera pas plus de quelques secondes au journal télévisé. Il y a quelques années, les associations féministes s'étaient élevé contre le fait que l'on baptise systématiquement les ouragans d'un prénom féminin... C'est vrai quoi, imaginez : Mouammar la tempête du désert, Nicolas le cyclone des Gaules, Boris le typhon des Balkans, Barak le tsunami des mers du Sud, Sylvio la tornade romaine...Allez, le concours est lancé.

Les filles de la Rochelle...

Ah, l'été à La Rochelle ! Martine à la plage, Ségo monte un bateau, François joue les universite_ete_parti_socialiste_rochelle_379455_jpg_248626gros bras, Montebourg est pris de court, un menuet pour Valls...Un vrai plaisir pour les éditorialistes en mal de titres et en attente des primaires et pour le peuple de gauche en attente d'un programme susceptible de mettre un terme aux abominations de l'UMP. Et, comme dit Mélenchon, de renvoyer à la niche (fiscale) tous ces fossoyeurs du mieux vivre ensemble qui préfèrent taxer la limonade plutôt que la spéculation. Ecoutez ce petit bijou des "4 barbus" 1958 quand même...

Tripoli brûle t-il?

En libye, l'OTAN finit de faire le ménage avant de passer à la prochaine étape, la Syrie. Le colonel joue les filles du désert ou l'arlésienne, au choix. Vous allez voir 42f0a_AFP_110607_cu44m_tripoli_fumee_8qu'un gros chèque à un arrière petit cousin va permettre de le découvrir au fond d'un trou comme son homologue Sadam... Ancien directeur de la sécurité à la DGSE, Alain Chouet avoue néanmoins une certaine surprise de voir que « les journalistes ne s’étonnent pas que les rebelles ne crient pas « Vive  la liberté » quand ils entrent dans une ville mais « Allah Akbar ». Tout le monde a l’air de trouver ça normal. Cette révolution a commencé à Tobrouk à 15 kilomètres de la frontière égyptienne avec des gens qui  d’un seul coup ont sorti des canons et des mitrailleuses. Ils ne les avaient pas cachés sous leur lit pendant 40 ans. Quelqu’un leur a fourni. Suivez mon regard…Quand Kadhafi disait « c'est Al Qaïda qui est contre moi », il en rajoutait évidemment des tonnes, mais sur le fond, il n'avait pas tout à fait tort. C'est quelque chose qu'il va falloir assumer ».

Petits arrangements entre amis...

Et la cerise sur le gateau c'est quand nicolas (Hulot) rencontre Nicolas (Sarko), on se nicolas_hulot_se__retire_de_la_prtéléphone, on s'fait une p'tite bouffe et je suivrais avec bienveillance ta proposition d'être ambassadeur auprès de l'ONU pour préparer le sommet de la terre...

Commediante ! tragediante ! Comme disait PIE VII en parlant de Napoléon. Comment accorder encore une once de crédibilité à ces gens là ?

 

 

 

 

Allez, voilà pour aujourd'hui, portez vous bien et à demain peut-être.