ferrer1 Il y a quelques jours, j'ai reçu un message d'un ancien collègue du boulot et qui bosse aujourd'hui à Rennes. Ses bureaux sont situés rue Francisco FERRER. Comme je lui demandais ce que lui inspirait ce nom, il resta muet... Petite et modeste leçon d'histoire pour vous tout spécialement inestimables lecteurs:

Il y a cent ans, en octobre 1909, l'Espagne monarchiste, faisait fusiller Francisco FERRER. Franc-maçon et anarchiste Catalan, on lui doit la création de la pédagogie moderne. Il croyait à une éducation basée sur la curiosité, l'éveil de l'intelligence enfantine, une éducation débarrassée de ses tutelles religieuses et sociales. Ses héritiers s'appellent FREINET ou LE GAL. Cet assassinat, car c'en était un - il fut accusé par l'évèque de Barcelone d'avoir fomenter des troubles durant ce que l'on a appelé "la semaine sanglante"- souleva une vague de protestation dans toute l'Europe et au-delà. A Paris, Londres, Bruxelles, des foules considérables se réunirent pour dénoncer cette injustice. Les Belges (nos amis les Belges) lui ont érigé un monument que l'on peut admirer en face de l'université libre de Bruxelles dont je vous parlais hier à propos de "la calotte"10516062_A004_P01

Si vous passé rue F. FERRER, ayez une pensée émue pour ce grand pédagogue fusillé à MONTJUICH le 13 octobre 1909. Bon, je voudrai pas casser l'ambiance, et puis ça va bientôt être l'heure de ma solution hydro-alcoolique. Aujourd'hui, avec ma fiancée, on s'fait une p'tit' bouffe sur le port. Je ne manquerai pas de vous faire mon rapport (d'un point de vue gastronomique cela va sans dire, mais je préfère l'écrire) Allez, à demain peut-être.